office@keren-nolyor-el.com

Tel-Aviv: la vente du terrain de l’ancienne gare routière centrale approuvée

Shikun & Binui et Meshulam Levinstein vont payer 560,5 millions de NIS pour le terrain de l’ancienne gare routière centrale de Tel- Aviv

Le Magistrat du tribunal de Rishon Lezion a approuvé aujourd’hui la vente du site de l’ancienne gare routière centrale de Tel Aviv à la société immobilière Shikun & Binui Holdings Ltd. et le groupe Meshulam Levinstein Contracting et Engineering Ltd.

Quatre groupes ont soumis des offres dans le cadre de l’appel d’offre pour l’acquisition du terrain situé dans le sud de Tel-Aviv. Le magistrat du tribunal de Rishon Lezion Daphna Blatman-Kedrai a approuvé la demande de vente par les récepteurs de la propriété, les avocats Mordechai Gluska et Dorit Levy Tyller. Bien que le quartier soit actuellement dans un état lamentable, sa proximité du quartier financier donne à la surface un énorme potentiel immobilier.

Dans l’affaire de la vente du terrain, le partenariat Shikun & Binui-Levinstein versera 560,5 millions de NIS – 86 % de plus que son offre initiale pendant l’appel d’offres.

Dans sa décision, le juge écrit que des procédures de redressement ont été réalisées avec succès et qu’une offre considérable avait été faite pour la vente du terrain sans qu’aucune objection n’ait été soulevé, et que par conséquent la pétition des récepteurs à l’approbation de la vente devrait être accordée. En vertu de la décision, à moins que Shikun & Binui et le groupe Levinstein rétractent leur offre dans les 48 heures, un jugement sera donné approuvant la vente selon la pétition des récepteurs.

Les terrains achetés par les entreprises comprennent cinq lots couvrant neuf hectares (36 dunums) entre les rues Menahem Begin, Shvil Akko Hagalil, Hagedud Ha’ivri et le boulevard Har Zion. Selon l’esquisse du plan approuvé pour le terrain en Février dernier, 60% sera zoné pour des affaires et des commerces et 40% pour la construction de 1.000 unités de logement. La construction totalisera 280 000 m², et les droits de construction possibles seront à 1,280%.

La zone est actuellement utilisée par des stands de fruits et légumes, du colportage et des petites entreprises. Il y a aussi des squatteurs et des locataires ayant un statut protégé. Selon l’accord pour la vente du terrain, les acheteurs reçoivent le terrain tel quel.

Comment créer sa société en Israël ?

Cliquez ici