office@keren-nolyor-el.com

Les chantiers en baisse !

Le premier trimestre 2016 a connu la mise en chantier de près de 12,000 appartements ; c’est le quatrième trimestre consécutif enregistrant une baisse des mises en chantiers. Actuellement, il y a 99,700 logements en cours de construction, pic jamais atteint depuis 1997.

En dépit des déclarations faites par le gouvernement sur l‘augmentation du nombre de constructions, les chiffres publiés par le BGS – Bureau Général des Statistiques mercredi, 15 juin 2016 sont sans appel et attestent d’une baisse comparativement au premier trimestre 2015. Toutefois, et depuis le dernier trimestre 2015, le premier trimestre 2016 a enregistré une légère augmentation des mises en chantier.
Selon les statistiques, le premier trimestre 2016 a connu la mise en chantier de 11,812 appartements, contre 11,666 le trimestre précédent, soit une augmentation de 1.20 %. Cependant, le premier trimestre 2015 avait connu la mise en chantier de 12,860 appartements, soit une baisse de plus de 8 % entre les premiers trimestre 2015 et 2016.

Selon le BGS, les livraisons de logements sont en baisse ; avec la livraison de 9,643 logements, plus bas chiffre depuis le premier trimestre 2014, le premier trimestre 2016 connait donc une baisse de 6.50 % par rapport à la même période l’année passée. À noter, que les livraisons sont en baisse ces derniers trimestres, ce que les professionnels du milieu expliquent notamment par le manque d’ouvriers et professionnels qualifiés qui entraînent un ralentissement des chantiers.

Par ailleurs, et toujours selon le BGS, le nombre de logements en cours de chantier, soit 99,726, est le plus haut depuis 1997. Il ne faut pas s’y tromper, ce chiffre témoigne – et est le meilleur indice – d’une tendance qui se confirme depuis de nombreux trimestres à savoir l’allongement de la durée des chantiers et non une augmentation de l’offre.

Pour ce qui est des villes ayant enregistrées une augmentation des mises en chantier entre les premiers trimestres 2015 et 2016, Kfar Saba connait la plus forte augmentation avec 309 %, suivie par la Kyriat Gat et ses 260 %, Hertseliya avec 114 %, Hadera et ses 109 % et Rosh Haayn  avec une augmentation de 100 %.
En parallèle, certaines villes connaissent également une baisse, notamment Jérusalem en tête avec une baisse de 39 %, suivie par Ashkelon connaissant une baisse de 27.40 %. Tel Aviv connait également une baisse d12.40 %, Rishon Letsion de 10.90 % et Tirat Hakarmel de 10.50 %.

Globes

accompagné dans votre projet

Toujours accompagné dans votre projet !

Cliquez ici