office@keren-nolyor-el.com

Ralentissement des investissements immobiliers.

Le boom de 300 % qu’avait connu le nombre d’israéliens propriétaires de 2 appartements ou plus au cours de la période 2008-2015 a pris fin en 2016. Il semblerait que ces derniers ce soient tournés vers d’autres types d’investissements, autre que l’immobilier.
9.70 % de la population israélienne possédaient deux biens immobiliers ou plus en 2016, contre 9.90 % en 2015.

Selon les chiffres publiés par le BCS – Bureau Central des Statistiques – le 6/12/2017, le boom de 300 % qu’avait connu le nombre d’israéliens propriétaires de deux appartements ou plus au cours de la période 2008-2015 a pris fin en 2016.
De fait, ces-derniers sont sans appel : 9.70 % de la population israélienne possédait deux biens immobiliers ou plus en 2016, contre 9.90 % en 2015.

7.70 % des ménages, soit environ 191,400, possèdent deux biens immobiliers, 2% en possèdent trois ou plus, soit environ 49,800 ménages.
La plus grande proportion au sein des ménages est celle de ceux possédant uniquement un logement – en général leur résidence principale – qui compte 62.90 % d’entre eux, soit 1,570,000 ménages, suivie par celle des ménages n’en possédant aucun, qui représente 27.40 % de ces-derniers, soit environ 685,800 ménages.

À noter que la part des ménages ne possédant aucun bien immobilier stagne depuis quelques années.
Lorsque l’on s’intéresse aux couches socio-économiques, l’on s’aperçoit que seuls 41.40 % des ménages faisant partie du plus bas décile sont propriétaires de leur logement, chiffre qui grimpe à 81.40 % lorsqu’il est question du décile le plus élevé.

Par ailleurs, un tiers des israéliens propriétaires de leur résidence principale a un emprunt en cours dans le cadre du financement de l’acquisition de cette dernière avec une échéance moyenne de 3,244 shekels/mois.
La valeur moyenne d’une résidence principale est évaluée à 1,700,000 shekels.
Concernant le loyer moyen, il est évalué en 2016 à 3,079 shekels/mois.

Le rapport s’intéresse également à la situation des immigrants issus de l’ex-URSS, ainsi qu’à celle de ceux ayant immigrés depuis l’Éthiopie.
Concernant les premiers, seuls 49.20 % sont propriétaires du logement dans lequel ils vivent, soit un chiffre bien en dessous de la moyenne nationale, contre 60.50 % pour les second, dont les chiffres sont similaires à la moyenne nationale.

Globes

Comment contracter un crédit immobilier en Israël ?

Cliquez ici