office@keren-nolyor-el.com

Immobilier : Une pétition déposée contre l’État et le promoteur Gindi !

Une pétition déposée contre l’État et le promoteur Gindi a dernièrement été rejetée au motif que le tribunal n’était pas compétent pour la recevoir.
Les plaignants restent libres de la soumettre à un tribunal compétent.

Le 30/08/2018 le juge a coupé l’herbe sous le pied des plaignants ayant déposé une pétition contre l’État et contre le promoteur Gindi auprès du tribunal de district de Tel Aviv.
Le juge a expliqué dans sa décision que la requête déposée ne portait pas sur des questions d’appels d’offres et que, par conséquent, la requête n’avait pas été soumise au tribunal compétent.
Il a par ailleurs précisé que les plaignants restaient libres de soumettre leur pétition à un tribunal compétent.
À noter que les plaignants sont des « vainqueurs » d’une loterie ayant eu lieu à Or Yehouda dans le cadre d’une opération dite de « prix ciblé » [ndlr : appartements dont les prix très en deçà des prix du marché sont vendus dans le cadre d’une loterie soumise à de nombreux critères de participation].

La plainte porte sur les délais de livraison.
De fait, le promoteur s’est engagé sur des délais spécifiques auprès du gouvernement, toutefois dans les contrats signés avec les acquéreurs – ou en passe d’être signés – les délais sont tout autres et pas dans l’intérêt des acquéreurs.
Le gouvernement a répondu que Gindi s’était engagé uniquement auprès de ce-dernier sur des délais spécifiques et qu’il restait libre de revoir les délais de livraison sur lesquels il s’engage auprès des acquéreurs.
Par la même, le gouvernement a demandé à ce que la pétition soit rejetée d’entrée de jeu.

À ce stade, le comité représentatif des plaignants fait savoir qu’il envisage de déposer une nouvelle pétition auprès du tribunal compétent.
De leur côté, la mairie d’Or Yehouda, a fait savoir qu’elle mettait tout en oeuvre depuis le début pour raccourcir les délais de livraison, notamment grâce à des allègements dans les processus administratifs… qui n’ont toujours pas été complétés à ce jour.
Par ailleurs, la plupart des travaux d’aménagement des infrastructures n’ont toujours pas été entamés du fait que les commissions compétentes ne les ont toujours pas validés.
En conséquence de quoi, la mairie ne peut valider le passage aux étapes suivantes….

NDLR : ainsi, le projet phare de KAHLON s’ébrèche un peu plus face à la colère de ceux qu’il est censé aider.
De fait, les mesures prises par KAHLON ont poussé les investisseurs à s’éloigner du marché immobilier provoquant la hausse des loyers.
Il a également poussé les promoteurs à diminuer le nombre de mises en chantiers, diminuant mécaniquement l’offre…
Fort à parier que nombre de ceux potentiellement éligibles à son projet vont revenir sur le marché immobilier classique provoquant une nouvelle hausse des prix.

Globes

Formule en devises étrangères

Formule en devises étrangères

Cliquez ici