office@keren-nolyor-el.com

Vers une pénurie immobilière ? Baisse de 21 % des mises en chantiers

Allons-nous assister à une augmentation des prix ?
Entre le dernier trimestre 2018 et le premier trimestre 2019, les mises en chantiers ont radicalement baissé.

Mauvaises nouvelles pour les potentiels acheteurs sur le marché immobilier : selon les chiffres publiés par le BCS – Bureau Central des Statistiques – le 20/06/2019, l’offre va en diminuant.
De fait, entre le dernier trimestre 2018 et le premier trimestre 2019 le nombre de mises en chantier a diminué de 21.50 % (!).
Par rapport au premier trimestre 2018, il s’agit d’une baisse du nombre de mise en chantiers de 2.10 %.

À noter qu’entre les mois de janvier et septembre 2018, l’on avait tout d’abord assisté à une augmentation du nombre de mises en chantiers de 1.50 %/trimestre en moyenne, avant de prendre le chemin de la baisse dès le dernier trimestre 2018 avec une cadence de baisse de 4.40 %/trimestre, en moyenne.
Par ailleurs, et lorsque l’on compare la période avril 2018 – mars 2019 à la période avril 2017 – mars 2018, il est question d’une baisse de 2.10 % du nombre de mises en chantiers.
Au cours de la période avril 2018 – mars 2019 ce sont au total 48,310 appartements qui ont été mis en chantiers.

En termes de répartition géographique, près de la moitié des chantiers démarrés au cours des 12 derniers mois le furent dans les zones à fortes demandes : 24 % dans la région de Tel Aviv, soit une augmentation de 53 % dans cette zone comparativement aux 12 mois la précédant.
Pour la zone Centre, il s’agit de 23 % des mises en chantiers, avec une augmentation de 13 % de ces-dernières.
La Judée-Samarie connait une augmentation de 42 % du nombre de mises en chantiers qui représentent 5 % du total.
Jérusalem totalise 9 % des mises en chantiers, avec une augmentation de 19 % de ces-dernières.
À contrario, la région de Haifa enregistre une baisse, passant de 30 % du nombre de mises en chantiers durant la période avril 2017 – mars 2018, à 13 % pour la période avril 2018 – mars 2019.
Le Nord connait le même sort, passant de 27 % à 11 % ; de même pour le Sud qui passe de 15 % à 8 %.

À l’échelle des villes, Tel Aviv est celle au sein de laquelle furent mis en route le plus grand nombre de chantiers au cours de la période avril 2018 – mars 2019 avec 3,170 appartements, soit une augmentation de 1.50 % comparativement à la période avril 2017 – mars 2018.
Juste après, vient la capitale Jérusalem qui avec une augmentation de 5 % totalise 2,730 appartements mis en chantiers.
Concernant les villes de Yavneh, Gadera, Or Yehuda, Givatiim et Dimonah, elles sont rejointes par les villes d’Ashdod, Hertseliya, Tirat Hakarmel, Beer Sheva et Holon avec une augmentation des mises en chantiers.

En matière de renouvellement urbain, les projets de Tama 38-1 ou 2, continuent à gagner du terrain, tout particulièrement à Tel Aviv où les Tama 38-2 représentent 60 % des projets de renouvellement urbain.
À l’échelle du territoire, 6,750 nouveaux appartements furent mis en chantiers dans le cadre de projet dits de Pinouy-Binouy [ndlr : projets consistant à reloger les habitants d’un immeuble/quartier provisoirement, afin de détruire leur immeuble/quartier et de reconstruire plus grand et neuf ; les anciens propriétaires reçoivent en contre-partie un appartement dont les loyers sont payés durant la durée des travaux, puis un logement plus grand] ou de Tama 38-2 durant la période avril 2018 – mars 2019, soit une augmentation de 30.30 % durant la période avril 2017 – mars 2018.
Les Tama 38-2 connaissent une augmentation de 10 % avec 3,020 mises en chantier.

Concernant les livraisons durant la période avril 2018 – mars 2019, 52,500 logements virent leur construction terminée, avec une baisse du nombre de livraisons dés le dernier trimestre 2018.
Enfin, et vrai à la fin mars 2019, 115,900 appartements étaient en cours de construction.

Calcalist

augmentation des taux d'emprunt

Taux fixe non indexé

Cliquez ici