office@keren-nolyor-el.com

Un crédit immobilier en France, est un prêt dont l’affectation des fonds est destinée à une opération immobilière

Il peut être adossé à une hypothèque du bien dont vous projetez de faire l’acquisition, mais peut également être garanti par une société de caution bancaire.
Grâce à notre Cabinet, il vous est notamment loisible de financer un bien en France par le biais d’une banque française, mais également à l’étranger et ce en apportant en garantie un bien sur le territoire français.

À noter que, votre capital sera directement lié aux conditions de votre emprunt, soulevant les questions :

  • Du choix de la banque ;
  • De la formule d’emprunt ;
  • Des possibilités de remboursements par anticipation ;
  • Du taux ;
  • Du montage ;
  • Des assurances.

Un accompagnement par des professionnels semble donc primordial tant l’enjeu est crucial.
La première étape, préambule à toute démarche, sera un audit patrimonial, permettant de cerner votre projet, vos attentes, mais également le montage optimal répondant le mieux à vos attentes, tout en apportant notre expertise en matière :

  • D’optimisation patrimoniale ;
  • De levier ;
  • De rentabilité.

Vous seront ensuite demandés les documents nécessaires à la mise en lumière de votre profil et à la présentation de votre dossier de demande de prêt aux banques.
Dans un premier temps nous vous soumettrons les conditions financières proposées par les banques, et mises à notre disposition après que la faisabilité du dossier nous ait été confirmée par ces-dernières.

Une fois que nous avons sélectionné ensemble l’établissement bancaire répondant le mieux à vos attentes, nous organisons un rendez-vous d’ouverture de compte bancaire, au cours duquel seront également signés divers documents bancaires relatifs au financement.
Vous recevrez ensuite l’offre de prêt à votre domicile ; conformément à la loi vous ne pourrez la retourner à l’établissement bancaire pour le notifier de votre accord qu’au 11ème jour suivant sa réception.

La banque procèdera ensuite au décaissement des fonds selon les modalités de la transaction ; de fait les modalités de décaissement ne sont pas les mêmes tantôt que la transaction immobilière se fera sur le territoire français ou à l’étranger.