office@keren-nolyor-el.com

Augmentation de l’immobilier : Israël en 11ème position.

L’immobilier a connu une augmentation de 7.8 % comparativement au second trimestre de l’année 2015. Selon une étude s’intéressant aux différents marchés immobiliers, la Turquie arrive en première place avec une augmentation de 14 %. Taiwan est celle enregistrant la plus forte baisse.

Selon l’étude menée par la société immobilière Knight Frank, la Turquie, la Nouvelle-Zelande et le Canada ont enregistré les plus fortes augmentations depuis le second trimestre 2015. Les résultats de cette étude qui compare les variations de l’immobiliers d’un pays à un autre et comparativement aux trimestres passés, sont publiés tous les trimestres. Dans cette édition, Israël quitte le Top 10 et est relayée à la 11ème place avec une augmentation de 2.20 % depuis le 1er trimestre 2016 et de 7.80 % depuis le second trimestre 2015.

En se basant sur la croissance réelle [ndlr : croissance prenant en compte l’inflation], c’est la Nouvelle-Zélande et ses 11 % qui devrait être en tête du classement. Or, cette étude se base sur la croissance nominale [ndlr : croissance ne prenant pas en compte l’inflation] et c’est donc la Turquie qui prend la tête du classement avec une augmentation de 13.90 %. C’est d’ailleurs le 5ème trimestre d’affilé que la Turquie arrive à la première place, malgré un ralentissement : au 1er trimestre 2016, l’augmentation était de 19 % comparativement au 1er trimestre 2015.
Toutefois, l’inflation en Turquie étant de 7 % annuel, si l’étude se basait sur la croissance réelle, elle serait relayée à la 13ème place de ce classement.

Avec une augmentation annuelle de 10.10 % comparativement au second trimestre 2015, le Canada est le seul pays avec la Turquie et la Nouvelle-Zélande a passé la barre des 10 %. Le Canada a également connu l’augmentation la plus importante en l’espace d’un trimestre : 5.40 % comparativement au 1er trimestre 2016 [ndlr : pour la même période l’augmentation fut de 2.50 % pour Israël].

Dans le même temps, Taiwan a enregistré la plus forte baisse, avec une dégringolade des prix de 9.40 %, Hong-Kong 8.10 %  et Singapour 2.40 %. Pour ce qui est du Brésil, les jeux olympiques s’y étant tenus cet été n’ont pas suffit à y endiguer la chute des prix ce qui lui vaut la 9ème place des pays à plus fortes baisses, avec une baisse de 0.70 %.

Dans son rapport Knight Frank précise qu’actuellement son attention se focalise tout particulièrement sur les États-Unis et l’Angleterre. Dans son rapport, l’Angleterre est en 24ème position avec une augmentation de 5.20 % et les États-Unis en 25ème avec une augmentation de 5.10 %. Toutefois, les élections présidentielles aux États-Unis et le Brexit pour l’Angleterre pourraient avoir un impact sur la confiance des investisseurs pour ces deux marchés immobiliers.

Top 10 des plus fortes augmentations entre les seconds trimestres 2015 et 2016 :

1. Turquie : 13.90 %
2. Nouvelle Zélande : 11.20 %
3. Canada : 10.10 %
4. Chili : 9.40 %
5. Suède : 8.90 %
6. Malte : 8.80 %
7. Autriche : 8.10 %
8. Islande : 8.10 %
9. Mexique : 8 %
10. Allemagne : 7.90 %

Top 10 des plus fortes baisses entre les seconds trimestres 2015 et 2016 :

1. Taiwan : – 9.40 %
2. Ukraine : – 9.20 %
3. Hong Kong : – 8.10 %
4. Maroc : – 3.60 %
5. Grèce : – 2.90 %
6. Singapour : – 2.40 %
7. Chypre : – 1.60 %
8. Italie : – 2.10 %
9. Brésil : – 0.70 %
10. Japon : – 0.30 %

Calcalist

Vidéos Chroniques immobilières

Cliquez ici