Chargement...

Taux de changes et prévisions pour le taux directeur en Israël
Taux de changes et prévisions pour le taux directeur en Israël

Le 17/08/2017, le taux de changes de l’EUR chutait de 0.20 % contre le shekel, tandis que le dollar US restait inchangé après un net renforcement le 16/08/2017.

Le 18/08/2017 le dollar US a légèrement chuté face au shekel, à savoir une chute de 0.10 % par rapport au cours de la veille, atteignant un cours à 3.624 shekel pour 1 USD.
La veille, le dollar US ne connaissait aucune variation dans son cours face au shekel, tandis que le 16/08/2017 il s’était renforcé de 1.10 % face au shekel.

Dans le même temps, l’EUR s’est renforcé le 18/08/2017 de 0.30 %, après avoir chuté de 0.20 % la veille et s’être renforcé de 0.70 % le 16/08/2017.
Ainsi, le 18/08/2017 il atteint le taux de change de 4.251 shekels pour 1 EUR.

Dans leur rapport hebdomadaire, les analystes de la chambre des marchés de la banque Leumi exposent leurs prévisions  » au cours de l’année à venir, le delta entre les taux d’intérêts monétaires de la FED [ndlr : Banque Centrale américaine] et de la BCI [ndlr : Banque Centrale d’Israël] devrait continuer à se creuser lentement. Cette tendance ralentit le renforcement du shekel et pourrait également entraîner une augmentation de la volatilité du taux de change. Ainsi, en matière d’investissements en devises étrangères, nous recommandons des placements par le biais de participations dans les obligations d’actions et de sociétés à l’étranger sans couverture de risque de change. Cette recommandation vise également à atténuer l’exposition des portefeuilles des investisseurs aux fluctuation du cours des devises « .

Dans leur rapport hebdomadaire, les analystes de la chambre des marchés de la banque Igoud estiment que du fait d’une  » inflation bien loin des prévisions gouvernementales, prévisions oscillant pour l’année 2017 entre 1 et 3 % de l’inflation, mais également d’une faible croissance au cours du premier semestre 2017, à savoir 2.10 % contre 4.60 % pour le second semestre 2016 et 4.70 % pour le premier semestre 2016, la BCI ne devrait théoriquement pas augmenter son taux directeur prochainement ; si augmentation il y a, elle ne devrait intervenir qu’à partir de 2019 « .

Avant de rajouter  » le taux directeur de la BCI est bien plus bas que celui de la FED, tandis que le delta entre les rendements obligataires à 10 ans aux États-Unis et les rendements obligataires à 10 ans en Israël est de – 0,41%. Le delta grandissant entre les taux directeurs de la FED et de la BCI rend le shekel moins attractif pour les investisseurs. Ainsi, le dollar US devrait également se renforcer prochainement face aux principales devises sur le moyen-long terme. Ces prévisions s’appuient sur le delta entre le taux directeur de la FED et ceux des principales banques centrales, et tablent sur le fait que le taux directeur de la FED devrait continuer à croître lentement mais sûrement, mais également un net renforcement de l’Économie américaine face aux Économies de la majorité des pays dans le monde « .

The Marker

Close Menu
error: Ce contenu est protégé !!