office@keren-nolyor-el.com

Comment procéder à un rachat de crédit en Israel ?

Qui ? Quoi ? Quand ? Tout ce que vous vouliez savoir sur le rachat de crédit !

Jusqu’en 2007, avant le boom de l’immobilier, il était possible d’acheter un logement uniquement à partir de ses économies ; aujourd’hui, l’étape du prêt immobilier semble incontournable.
Au vue des montants empruntés, le prêt contracté s’étalera généralement sur plusieurs années, pouvant aller jusqu’à 30 années (voire 40 dans les cas extrêmes).
Il n’est pas rare qu’au cours de cette période la situation financière des emprunteurs évolue et il en va de même des conditions d’emprunt ; dans ces deux cas de figure, le refinancement de l’emprunt en cours s’impose comme étant la solution permettant à l’emprunteur d’être en adéquation avec cette nouvelle situation, à savoir changer la durée d’emprunt, ou encore les formules et taux contractés, les conditions (dispense d’assurance décès par exemple).

Le refinancement présente nombre d’avantages ; il conviendra de les évaluer dans les cas suivants :

Difficulté à faire face aux échéances du prêt : pour ce faire, il faudra allonger la durée de l’emprunt, afin d’en diminuer les échéances.
Les raisons de cette situation sont multiples : mauvaise estimation du budget, naissance d’un enfant, baisse des revenus, difficultés médicales, etc…

Situation financière qui s’améliore : en cas de revenu exceptionnel, tel qu’un plan d’épargne, un héritage, etc… il se peut qu’un remboursement par anticipation soit une bonne option, permettant ainsi de diminuer la durée tout en conservant les mêmes échéances, ou de diminuer les échéances tout en gardant la même durée.

Changement des taux d’emprunt : à la faveur de taux d’emprunt ayant baissé, il sera recommandé de refinancer son emprunt en cours.
Il conviendra au préalable de calculer l’économie réalisée, puis de calculer les différents frais afférents au refinancement, telle que l’expertise, les frais de dossier de la banque, de courtier, etc…. afin d’évaluer la pertinence de cette démarche.

Quand refinancer et quelles pénalités en cas de remboursement anticipé/refinancement ?

L’une des principales raison au refinancement est la demande d’un financement supplémentaire afin de changer de bien immobilier – plus grand et donc plus cher – ou encore de faire des travaux dans l’existant.
Il conviendra de prendre en considération les fluctuations prévisionnelles des parties variables, telle que l’inflation, le taux directeur ou encore les différents Libor, mais aussi les perspectives d’augmentation de revenus tout en faisant en sorte que les échéances correspondent à un tiers des revenus du ménage.

Au moment du refinancement/remboursement anticipé il faudra vérifier si pénalités il y a et à combien elles s’élèvent.
Il est vrai que ces-dernières s’amoindrissent à mesure que la période d’emprunt restante s’amoindrit, toutefois les éventuelles pénalités sont à prendre en considération et il conviendra de vérifier la pertinence du refinancement/remboursement anticipé en les prenant en considération.

Enfin, et même si cela semble évident, il est loisible de faire refinancer son prêt depuis n’importe quelle banque et pas uniquement par le biais de l’actuelle banque prêteuse.
Il est donc nécessaire de procéder à un appel d’offres afin d’obtenir les meilleures conditions sur le marché, même si à priori l’actuelle banque prêteuse devrait vous proposer les meilleures conditions.
Bien que cette démarche soit longue et pénible, elle s’avèrera payante au vue des économies réalisées.

Calcalist

accompagné dans votre projet

Toujours accompagné dans votre projet !

Cliquez ici