Chargement...

Immobilier Juin 2018 : plus bas niveau des ventes au cours de la dernière décennie !
Immobilier Juin 2018 : plus bas niveau des ventes au cours de la dernière décennie !

Au sein du ministère des Finances, l’Économiste gouvernemental fait savoir qu’en dépit du fait que les transactions immobilières ont connu une provisoire hausse au mois de mai 2018, elles ont de nouveau baissé en juin 2018 pour atteindre leur plus bas niveau pour un mois de juin au cours de la dernière décennie.

Vent froid sur le marché immobilier israélien !
Ce-dernier renoue avec la baisse : au cours du mois de juin 2018, seuls 8,500 logements ont été vendus en Israël dont 530 dans le cadre d’opérations dites de  » prix ciblé « , soit une baisse de 10 % comparativement à juin 2017.
Dans sa revue hebdomadaire sur l’état du marché immobilier israélien parue le 12/08/2018, il met en lumière le fait que bien que les transactions immobilières avaient connu un regain en mai 2018, ces-dernières connaissent un nouveau déclin dès le mois de juin 2018 ; il s’agît d’ailleurs du plus bas niveau du nombre de ventes de ces 10 dernières années pour un mois de juin.
Ainsi, seuls 2,300 logements en VEFA (Vente en État Futur d’Achèvement) furent vendus au cours du mois de juin 2018.
Mais lorsque l’on s’intéresse aux ventes de premières mains depuis le début de l’année 2018, l’on constate que ces-dernières connaissent une baisse moyenne de 9 % ; cette chute eut été plus abrupte sans les ventes de logements dans le cadre d’opérations dites de « prix ciblé ».
Concernant les investisseurs immobiliers, ces-derniers ont fait l’acquisition de 1,100 logements au cours du mois de juin 2018 et ils ne représentent que 25 % des ventes faites à Tel Aviv.
Au sein du ministère des Finances, l’on se félicite de ce retournement de situation historique à Tel Aviv ; de fait, le nombre des investisseurs y représentaient d’habitude 40 % des ventes.
Conséquence de cette tendance : une baisse continue du nombre d’appartements détenus par des investisseurs.
Ce nombre a d’ailleurs baissé de 700 au cours du mois de juin 2018 et totalise une baisse cumulée de 12,000 logements depuis janvier 2016.
Et cette tendance n’est pas sans conséquence ; les promoteurs construisant des projets à Tel Aviv la subisse de plein fouet ! De fait, ces-derniers comptent sur les investisseurs pour la vente de leurs projets.
Seconde victime : les locataires. Le parc immobilier locatif allant en diminuant accentue le manque de logements disponibles à la location permettant aux bailleurs d’augmenter les loyers…
Globes
Close Menu
error: Ce contenu est protégé !!