Chargement...

Explosion des locations saisonnières en Israël !
Explosion des locations saisonnières en Israël !

Sur fonds d’augmentation du tourisme en Israël avec des prix pratiqués dans l’hôtellerie contrastant avec ceux proposés dans le secteur des locations saisonnières, ce secteur a connu une augmentation de 52 % au cours de 2017.

Au cours de la seule année 2017, le nombre de logements proposés sur les sites de locations saisonnières ont augmenté de 52 % en Israël, soient environ 2,300 nouveaux appartements, dont la majeure partie se trouvant à Tel Aviv, ramenant le parc global des locations saisonnières à 6,747 logements (villas, appartements, auberges, etc…).
Toutefois, un autre phénomène se distingue également avec une augmentation de ces chiffres dans des villes comme Kfar Saba ou encore Ganey Tikvah, vraisemblablement prisées par des « touristes » israéliens.Tel Aviv représente environ 30 % des biens proposés sur ces sites, avec une augmentation du parc disponible de 600 logements entre les mois de septembre 2017 et septembre 2018, contre 187 pour la même période l’année précédente, mettant ainsi en lumière les mutations en matière de demandes de solutions de logements dans le secteur touristique ; de fait, certains veulent avoir une expérience authentique lors de leur séjour, tandis que des familles chercheront à dormir dans un seul logement plutôt que plusieurs chambres d’hôtel.
En comparaison, les solutions dites classiques, à savoir hôtels et auberges de jeunesse n’ont augmenté que de 257 chambres.

Autre point fort auquel se prépare Tel Aviv : l’Eurovision 2019.
De fait, le pays attend environ 30,000 touristes, essentiellement pour Tel Aviv ; toutefois, et en raison du manque de disponibilités dans la ville blanche, les alentours devraient également en profiter.
Et tous s’y préparent ! Ainsi, immédiatement après que fut annoncé que Tel Aviv accueillerait le prochain Eurovision l’on constatait une augmentation des tarifs affichés par les hôtels, avec un cas extrême de 14,000 ILS/nuit pour un couple dans un hôtel du centre de la ville.
Concernant les chiffres du tourisme, ils sont en augmentation de 6 % pour la seule ville de Tel Aviv et 10 % sur l’ensemble du territoire en août 2018, avec 280,000 touristes pour ce seul mois.

Jérusalem connaît également une augmentation du parc disponible de 170 logements entre les mois de septembre 2017 et septembre 2018, contre 95 pour la même période l’année précédente.
Les solutions dites classiques, à savoir hôtels et auberges de jeunesse n’ont augmenté que de 65 chambres.
Quant à Eilat, qui est également une destination de tourisme interne, les hôtels y ont connu un taux de remplissage de 90 % cet été.
Elle connaît une augmentation du parc disponible de 135 logements entre les mois de septembre 2017 et septembre 2018, soient des chiffres identiques à ceux de la même période l’année précédente.
Les solutions dites classiques, à savoir hôtels et auberges de jeunesse n’ont augmenté que de 79 chambres.

À noter que d’autres villes ont vu l’augmentation de leur parc, telle que Haifa avec 115 nouveaux appartements, 75 à Hertseliya et même 55 à Tiberiade.
Certaines villes connaissent d’ailleurs une augmentation des locations saisonnières qui sont exclusivement faites par des israéliens, qui cherchent par exemple des solutions de logement peu onéreuses lors des fêtes religieuses par exemple.

En terme de prix, l’on observe qu’en Périphérie la nuit est aux alentours des 100-150 ILS, tandis qu’une villa dans le Savyon pourra atteindre les 8,000 ILS la nuit.
Dans la Capitale, le prix d’une nuit oscille entre 170 et 380 ILS ; à Eilat entre 140 et 600 ILS.

Enfin, il n’existe à ce jour aucune législation en Israël concernant les locations saisonnières, tant en matière de fiscalité et ce en dépit des propositions faites par l’Administration Fiscale, que sur le plan du nombre de jours pour lesquels il est permis de mettre son bien en location saisonnière.

Globes

Close Menu
error: Ce contenu est protégé !!