office@keren-nolyor-el.com

Les Tama 38 à l’honneur dans la banlieue de Tel Aviv

La municipalité de Givatayim constatant que de nombreux projets n’étaient pas réalisables économiquement parlant a décidé d’augmenter les droits de construction.
Ces-derniers ne dépendront plus de la surface de l’immeuble existant objet de la réfection, mais de la surface et de la capacité du terrain.

La municipalité de Givatayim a dernièrement validé des changements importants en matière de politique de Tama 38 qui est l’un des outils majeurs en matière de renouvellement urbain.
Ainsi, elle a validé des changements en matière de droits de construction afin de rendre ces projets plus attractifs sur un plan financier pour les promoteurs.
Conformément aux changements validés par la commission en charge de l’aménagement du territoire, les droits de construction dépendront uniquement de la surface et de la capacité du terrain.

Cette décision a été prise après qu’il ait été constaté que de nombreux projets pourtant relativement avancé sur le plan administratif ne voyaient finalement pas le jour car pas assez rentables pour les promoteurs.
Les anciennes directives votées en 2018 prévoyaient trois paramètres en matière de droits de construction : le nombre d’appartements, la surface de l’immeuble existant objet de la réfection et la capacité maximale du terrain en matière de construction.

Avec cette nouvelle directive, les promoteurs pourront donc pleinement exploiter la surface du terrain.
Ainsi, l’ancien coefficient de 2.6, à savoir une surface nouvelle de 2.6 mètres pour chaque mètre existant n’est plus d’actualité et laisse place à de nouvelles perspectives.
La commission a d’ailleurs pris la décision de mettre fin à cette limite pour tous les projets de Tama 38, qu’ils impliquent ou non la destruction-reconstruction.

Par ailleurs, les quotas ont également été revus ; ainsi, les petits appartements (entre 60 et 75 mètres carrés) qui devaient représenter au minimum 30 % des projets ne devront dorénavant représenter plus que 20 %.
60 % des appartements devront être de taille moyenne (entre 76 et 110 mètres carrés) et enfin 20 % seront de grande taille, entre 111 et 200 mètres carrés.
Enfin, lorsque les anciens appartements mesuraient moins de 60 mètres carrés, le promoteur pourra dorénavant livrer à leurs propriétaires des appartements de taille équivalente tandis que de par le passé il était tenu de leur livrer au minimum 70 mètres carrés.

Et le maire de déclarer que « nous avons compris que le renouvellement urbain passerait essentiellement par le fait de revoir à la hausse les droits de construction en matière de Tama 38 ; de fait, les anciennes règles en vigueur représentait un frein économique trop important. Je suis persuadé que ces changements rendront nombre de projets plus attractifs pour les promoteurs ».

Calcalist

Comment créer sa société en Israël ?

Cliquez ici