office@keren-nolyor-el.com

Eilat, vers une fin du statut de ville « détaxée »

Nombre de commerçants mettent en garde contre les intentions du ministère des Finances, ainsi que de l’Administration Fiscale, de recommander au ministre des Finances d’annuler la dispense de TVA dont bénéficie la ville.
« Pour peu que la TVA soit rétablie, la ville d’Eilat fera faillite ; c’est cette discrimination positive qui a permis à l’Économie de notre ville de se développer ».

« Pour peu que la TVA soit rétablie, la ville d’Eilat fera faillite ; ce projet revient à signer l’arrêt de mort de notre ville ».
C’est en ces termes que s’est exprimé l’un des acteurs financiers de la ville balnéaire interviewé par le quotidien en ligne YNET suite aux publications dans la presse des intentions du ministère des Finances, ainsi que de l’Administration Fiscale, de recommander au ministre des Finances d’annuler le statut de zone franche dont bénéficie la ville.

De son côté, l’un des défenseurs de ce projet et employé du ministère des Finances fait savoir que la Loi sur les zones de libre-échange a été dévoyée ; « rien que pour l’année 2018, dix cas de fraudes graves avérées ont été mis à jour ; selon toutes vraisemblances, il est question de l’évasion de dizaines de millions de shekels ».
À noter que l’actuel ministre des Finances, Moshé KAHLON, ainsi que le Maire de la ville s’oppose fermement à cette réforme ; pourtant elle inquiète les commerçants de la ville qui invoque des études menées par des économistes issus du Parlement courant 2009 mettant en lumière le fait que « pour peu que la TVA soit rétablie, la ville ferait alors faillite ».

Les acteurs économiques de la ville explique qu’avant cet allègement fiscal, la ville avait stagné pendant une vingtaine d’années, faute d’investisseurs mais également de subventions gouvernementales, notamment dans le domaine touristique.
Selon eux, cette situation était essentiellement due à la situation sécuritaire du pays les poussant à ne compter que sur le seul tourisme national.
« Actuellement, et ce projet irresponsable mis à part, l’on peut dire que la situation de la ville est en plein essor et ce à la faveur de décisions gouvernementales intelligentes, telles que la construction d’un aéroport international ; la ville se développe, des investisseurs voient enfin leurs efforts récompensés, des hôtels fleurissent, etc… Eilat, est la Porte Sud du pays ! Elle est également l’un des pôles économiques du pays et à des visées internationales, notamment en terme de congrès. Cette réforme représenterait un grand coup de frein à main ! ».

Et KAHLON de réagir : »durant toute la période de ma gouvernance, nombreuses furent les pressions exercées afin de me pousser à annuler ledit allègement fiscal ; ce serait une erreur. Tant que je serais le ministre des Finances, cet allègement sera maintenu ».

Ynet

création de société

Les avantages dans la création d’une société en Israel

Cliquez ici