office@keren-nolyor-el.com

Augmentation de 16 % entre avril et mai 2019 des crédits immobiliers en Israël !

Durant la période septembre 2016 – avril 2018, le volume global des crédits immobiliers décaissés n’avait dépassé qu’à 3 reprises la somme de 5 milliards de shekels.
Depuis avril 2018, il fut supérieur à cette somme au cours de 9 mois et ne passa pas sous la barre des 5 pour les 3 mois les plus faibles dont 2 furent durant des périodes de célébrations religieuses.

Les chiffres publiés par la BCI – Banque Centrale d’Israël – mettent en lumière que la tendance se confirme à nouveau en mai 2019 : les crédits immobiliers sont en hausse !
Au cours du mois passé, les banques ont octroyés leur concours pour un total de 5.767 milliards de shekels, soit 16 % de plus qu’au cours du mois d’avril 2019.
Pour rappel, le mois d’avril était en partie chômé en raison de fêtes religieuses au cours desquelles l’on observe généralement une baisse du nombre de transactions ; cependant, et comparativement aux années passées, le contraste reste toutefois important en 2019.

Mi-2015, par exemple, le volume global des emprunts contractés était le plus haut connu au cours des dernières années, à savoir entre 6.5 et 7 milliards de shekels/mois en moyenne.
Conjointement à ces chiffres, les transactions immobilières atteignaient des sommets avec environ 120,000 transactions immobilières au cours de la même année.
S’en suivirent des années plus modestes avec des volumes d’emprunts et de transactions plus faibles.
Ainsi, entre les mois de septembre 2016 et avril 2018, le volume global des crédits immobiliers décaissés n’avait dépassé qu’à 3 reprises la somme de 5 milliards de shekels.
Toutefois, et ce depuis mai 2018, il fut supérieur à cette somme au cours de 9 mois et ne passa pas sous la barre des 5 pour les 3 mois les plus faibles dont 2 furent durant des périodes de célébrations religieuses les fêtes de Tishri et de Pessah’.

Autre point important : les crédits à effet levier important sont en augmentation.
De fait, l’on est passé d’une situation en 2018 où les prêts dépassant les 60 % de la valeur du bien représentaient 30 % du marché, à celle en 2019 où ils grimpent à un tiers du marché et 36 % de l’ensemble des concours bancaires pour les mois de mars, avril et mai 2019.
Ceci s’explique en partie par l’augmentation des financements octroyés dans le cadre d’opérations dites de « prix ciblé » qui sont généralement à effet levier élevé, mais également par un réveil de ceux souhaitant changer de résidence principale pour en acquérir une plus grande ; il est donc fort possible pour ces-derniers, qu’ils contractent également des emprunts importants pour financer les appartements qu’ils achètent.

À noter que ces chiffres sont corroborés par différentes sources, à l’instar du BCS – Bureau Central des Statistiques – qui fait état d’une augmentation des prix de l’immobilier de 1.50 % au cours du premier trimestre 2019, tandis que l’Économiste gouvernemental parle d’une augmentation du nombre de transactions immobilières en 2019 de plus de 10 % comparativement à 2017 et 2018 et ce en extrapolant sur la base des chiffres du premier trimestre 2019.

Globes

Ouvrir un compte bancaire en Israël

Cliquez ici