office@keren-nolyor-el.com

Tel Aviv en plein renouveau : les projets de Pinouy-Binouy et de Tama 38 ont augmenté de 14 %.

Au cours des 12 derniers mois, les projets de Pinouy-Binouy [ndlr : projets consistant à reloger les habitants d’un immeuble/quartier provisoirement, afin de détruire leur immeuble/quartier et de reconstruire plus grand et neuf ; les anciens propriétaires reçoivent en contre-partie un appartement dont les loyers sont payés durant la durée des travaux, puis un logement plus grand] et de Tama 38 ont augmenté de 14 %.
Pourtant ils sont quasi-inexistants dans la Périphérie.
Le nombre de permis de construire délivrés en Judée-Samarie est en pleine augmentation.

Selon les chiffres du BCS – Bureau Central des Statistiques – publiés le 19/09/2019, 18 % des logements en cours de construction sur l’ensemble du territoire le sont dans le cadre de projets dits de renouvellement urbain.
Pour Tel Aviv, ce chiffre grimpe à 39 % entre les divers projets de Tama 38 et de Pinouy-Binouy.
Autre surprise : le nombre de permis de construire délivrés en Judée-Samarie est en pleine augmentation ; multiplié par 2 plus précisément.
De fait, au cours des 6 premiers mois de l’année 2019, ce sont 1,048 permis qui furent délivrés contre 1,119 pour l’ensemble de l’année 2018.
Pour l’ensemble du territoire, des permis pour la construction de 25,500 logement furent délivrés au cours des 6 premiers mois de l’année 2019, contre 53,800 pour l’ensemble de l’année 2018.
Semble que la Judée-Samarie va à contre-courant de la tendance.

Sur l’ensemble du territoire, Tel Aviv est celle pour laquelle furent délivrés le plus de permis de construire, suivie de Harish, Jérusalem, Beer Sheva et les implantations de Judée Samarie.
Ainsi, à Tel Aviv ce sont 2,600 permis de construire qui ont été délivrés au cours du premier semestre 2019, contre 3,759 sur l’ensemble de l’année 2018.
Pour Harish, il s’agit d’un bond avec 1,357 permis de construire délivrés au cours du premier semestre 2019, contre 893 sur l’ensemble de l’année 2018.
Même schéma pour Beer Sheva avec 1,300 permis de construire délivrés au cours du premier semestre 2019, contre 2,082 sur l’ensemble de l’année 2018.
Or Akiva connait également un véritable boom en matière de permis, passant de 4 permis délivrés au cours de l’année 2018, contre…927 délivrés au cours du premier semestre 2019 ; cette explosion est notamment due au projet « Or Yam » dans le cadre duquel vont être construits 3,500 appartements.

En parallèle, Ramat Gan connaît une chute du nombre de mises en chantiers avec 468 permis délivrés au cours du premier semestre 2019 contre plus de 2,000 au cours de l’année 2018.
Ces chiffres ne sont toutefois pas surprenants et sont à imputer à la politique menée par le nouveau maire de la ville qui a cessé de délivrer des permis de construire pour des projets dits de Tama 38 ; cette tendance devrait cependant changer, le Tribunal de district ayant arbitré en faveur du retour des projets de Tama 38 à Ramat Gan.

Enfin, les chiffres du BCS mettent en lumière une augmentation des projets de Tama 38, à savoir 14 % au cours des 12 derniers mois, passant de 8,097 mises en chantier pour la période juillet 2017-juin 2018 à 9,251, pour la période juillet 2018-juin 2019.
À noter qu’ils subsistent de grandes disparités entre Tel Aviv et les grandes villes et la Périphérie : 39 % de mises en chantiers dans le cadre de projets de renouvellement urbain le furent à Tel Aviv, 17 % dans le Centre et 15 % à Haifa, contre seulement 4 % dans le Sud et quasiment 0 % dans le Nord.
Ces chiffres sont préoccupants et ne font que creuser l’écart entre grandes villes et Périphérie.

Ynet

augmentation des taux d'emprunt

Taux fixe non indexé

Cliquez ici