Chargement...

134.000 logements en cours de construction, une augmentation de 6 % comparé à juin 2020
134.000 logements en cours de construction, une augmentation de 6 % comparé à juin 2020

Selon les chiffres du BCS – Bureau Central des Statistiques – près de 134,000 logements étaient en cours de construction à la fin juin 2021.

Il s’agit là d’un record historique qui ne rime pour autant pas forcément avec augmentation de l’Offre : une part non négligeable d’entre eux serait le fruit de retards connus en raison des mesures prises pour tenter de lutter contre l’expansion du Coronavirus.

Selon les chiffres du BCS – Bureau Central des Statistiques – près de 134,000 logements étaient en cours de construction à la fin juin 2021, soit une augmentation de 6 % comparativement à la fin juin 2020, lorsque 126,300 logements étaient en cours de construction.

À titre de comparaison, 123,000 logements étaient en cours de construction fin juin 2019 et 120,000 fin 2018.Depuis 2013, année au cours de laquelle le BCS prenait l’initiative de publier cet indice, l’on constate que le nombre de logements en cours de construction augmente d’année en année, partant d’environ 100,000 logements en cours de construction à la fin juin 2013, pour arriver au record connu à la fin juin 2021, dépassant pour la première fois la barrière des 130,000 logements en cours de construction.

L’arbre qui cache la forêt !

Ce chiffre devrait donc en principe rassurer ceux redoutant une augmentation des prix de l’Immobilier…. toutefois, il convient de ne pas se réjouir trop vite.

De fait, l’augmentation du nombre de logements en cours de construction ne rime pas forcément avec augmentation de l’Offre, tout du moins dans un avenir proche.

En effet, une part non négligeable d’entre eux serait le fruit de retards pris en raison des mesures prises pour tenter de lutter contre l’expansion du Coronavirus.

Lors des différents confinements, nombre de promoteurs ont fait part des difficultés rencontrées notamment en raison d’un grand nombre d’ouvriers ne s’étant pas présentés sur les chantiers, mais également en raison de retards pris dans les livraisons de matériaux sur fond de ralentissement de l’Économie mondiale et des échanges commerciaux.

D’ailleurs, c’est ce dernier point qui a fait flamber l’indice du coût de la Construction ces derniers temps.

Or, lorsque les promoteurs prennent du retard sur leurs chantiers tandis que dans le même temps de nouveaux projets sont mis en en œuvre, le nombre de logements en cours de construction augmente mécaniquement.

Cette supposition est par ailleurs renforcée par le fait que le nombre de logements mis en chantier au cours des 12 derniers mois écoulés (juillet 2020 à juin 2021) est équivalent à celui des 12 mois précédents (juillet 2019 à juin 2020).

Au cours de cette période, 53,170 appartements ont été mis en chantier…un chiffre en baisse de 2.80 % comparativement à la période précédente au cours de laquelle 54,698 logements furent mis en chantier.

Le nombre de mises en chantiers en 2016 quasi equivalent à juin 2021

Il est vrai que ce chiffre n’est pas encore arrêté pour la période étudiée (juillet 2020 à juin 2021), des appartements non-recensés n’ayant pas encore été pris en compte, toutefois, tout laisse à penser que le nombre de mises en chantiers devraient être sensiblement similaire pour ces 2 périodes, ce qui est de nature à confirmer l’hypothèse du ralentissement des chantiers et non d’une augmentation à venir de l’Offre.

Afin de confirmer cette hypothèse – celle du ralentissement – il convient de rappeler que le nombre de mises en chantiers en 2016 était de 56,000 et donc supérieure de 3.70 % aux chiffres de juillet 2020 – juin 2021, tandis que le nombre de logements en cours de construction était de 115,000 soit 17 % de moins qu’en juin 2021.

Au sein du CBS, l’on constate également une augmentation du nombre de permis de construire délivrés, à savoir 58,300 au cours de la période juillet 2020 – juin 2021, soit une augmentation de 1.50 % comparativement à la période précédente (juillet 2019 à juin 2020).

La moitié d’entre eux furent délivrés pour des logements venant à être construits dans la région Centre et à Tel Aviv.

De manière générale, les promoteurs attaquent les chantiers peu après l’obtention du permis de construire, sésame à la mise en chantier ; ainsi, l’on peut tabler sur une augmentation du nombre de mises en chantier au cours des mois à venir.

Enfin, selon les chiffres du BCS, les villes d’Ashkelon, de Tel Aviv, de Rishon Letsiyon et de Ramat Gan sont en tête des villes en termes de mises en chantier au cours de la période étudiée (juillet 2020 à juin 2021).

Tel Aviv et Ashkelon sont également les villes ayant enregistré le plus grand nombre de transactions au cours des dernières années.

Close Menu
error: Ce contenu est protégé !!