office@keren-nolyor-el.com

Prêt hypothécaire : Augmentation de 22 % du volume en janvier 2015.

Prêt hypothécaire : Augmentation de 22 % du volume en janvier 2015

Bien que n’étant pas le mois le plus faste pour les banques hypothécaires, le volume de prêts hypothécaires estimé courant janvier 2015 pour ce même mois oscille entre 4,3 à 4,6 milliards de shekels, soit 22 % de plus que pour janvier 2014.

Au cours des 3 dernières années, il est loisible de constater que le mois de janvier est habituellement un mois faible au regard des autres mois d’une même année – janvier 2012 : 3 milliards de shekels ; janvier 2013 : 3,9 milliards de shekels. L’année 2015 laisse donc présager une année forte en matière de crédits.

Cette augmentation s’explique notamment par l’avortement de la TVA à 0 %, puis les élections anticipées, sortant notamment les jeunes couples de leur attentisme en vue de réformes visant à faciliter l’accession à la propriété foncière.

Ainsi, l’année 2014 s’est conclue par un mois de décembre exceptionnel (le plus fort depuis mai 2013) et un volume total de prêts hypothécaires de 51,6 milliards de shekels, faisant écho à l’année 2013, qui pour mémoire fut l’année battant tous les records connus dans ce domaine.

Le mois de décembre est connu pour être un mois fort, les banques investissant tous leurs efforts afin de doper leurs chiffres avant la fin de l’année.

Cependant et faisant référence au mois de décembre 2014, un cadre de la BCI – Banque Centrale d’Israël – confie qu’il était su que l’augmentation du volume des prêts n’était pas ponctuelle, et que cette tendance se confirme en janvier 2015, les jeunes couples renouant avec le marché immobilier, bien que certains attendent encore les résultats de certaines réformes à venir, à l’instar de celle promise par la le Ministère de la Construction : «  Prix Ciblé « .

Sur fond d’annulation du projet de loi de la TVA à 0 % et de nouvelles règlementations en matière d’imposition quant à la plus value, le Ministère des Finances publie début janvier 2015 les chiffres des transactions immobilières, qu’il explique notamment par l’annonce d’élections anticipées.

Avec environ 10,000 pour le seul mois de novembre 2014, ce mois est le plus fort depuis décembre 2013 et est 10 % plus important que le même mois de l’année précédente (novembre 2013), et 40 % par rapport au mois précédent (octobre 2014).

Petite ombre au tableau : ces chiffres et l’engouement qu’ils peuvent susciter sont toutefois nuancer par d’autres chiffres, qui s’intéressent au type de biens. De fait, la majorité des appartements vendus sont essentiellement de type seconde main et non première main, ce qui n’est pas sans impact sur l’économie.

Comments are closed.