office@keren-nolyor-el.com

Israel: les prix du logement continuent de grimper

Israel: les prix du logement continuent de grimper

Les prix du logement ont augmenté de 5% entre Juin 2014 et Juin 2015, avec une hausse de 2,7% au cours du dernier trimestre.

Selon de nouveaux chiffres qui ont été récemment publiés, les prix du logement en Israël ont augmenté de 5% l’an dernier, avec une hausse de 2,7% au cours du dernier trimestre (d’Avril à Juin).

Un rapport publié par l’évaluateur en chef du gouvernement a déclaré que le prix moyen des appartements de quatre pièces a augmenté de 2,7%, tandis que l’indice des prix à la consommation n’a augmenté que de 1,3%, ce qui signifie que le prix de l’immobilier en Israel augmente plus vite que l’inflation.

Malgré l’augmentation constante du prix des logements, les Israéliens continuent d’acheter de l’immobilier car ils présument que les prix vont continuer à augmenter, sachant que le nombre de prêts hypothécaires pris en Juin était d’un montant total de 7 milliards de shekels, ce qui revient à environ 1,75 milliards de dollars.

Selon les experts, ce trimestre a vu une forte augmentation des prix par rapport à l’année précédente. Ceux-ci estiment que cette tendance indique que le public n’anticipe pas une baisse des prix dans un avenir prévisible. Cependant, les chiffres varient dans différentes parties du pays.

Alors que le prix des logements n’ont pas vraiment changé au cours de la dernière année dans la ville méridionale d’Eilat, les prix à Beersheva ont augmenté de 14%, au fur et à mesure que la ville continue à se développer.

Les chiffres montrent que les prix à Tel Aviv n’ont pas enregistré de changement significatif au cours de la dernière année. Cependant, comme Tel Aviv est la ville qui a les prix les plus exorbitants du pays, le fait qu’il n’y pas eu d’augmentation prononcée ne fera donc pas beaucoup de différence pour les primo-accédants.

Sinon, la hausse des prix a continué dans la plupart des régions, et dans certaines villes les prix de l’immobilier ont augmenté de 8% à 11%, dont Ashkelon, Netanya et Jérusalem. Selon les experts, la raison pour laquelle l’augmentation du prix des logements continue est l’impatience croissante du public vis-à-vis des nouvelles politiques de logement promises lors des élections de mars.  Le rapport a également constaté que les mesures du gouvernement visant à réduire le prix des logements – par exemple, l’augmentation de la taxe d’achat à la fin du mois de Juin – a entraîné une augmentation des transactions immobilières, car les investisseurs ont tenté d’effectuer le plus d’acquisitions possibles avant l’entrée en vigueur de la nouvelle taxe.

Comments are closed.