office@keren-nolyor-el.com

Le programme Mekhir Lamichtaken (facilité d’achat) provoquerait l’augmentation des prix immobiliers en Israël

 

Mekhir Lamichtaken, le programme phare du Ministre des Finances apporte de nombreux changements dans le domaine de l’immobilier. En effet, il semblerait être une des causes de la hausse des prix immobiliers de ces derniers temps.

Rappelons que le programme a pour but de faciliter l’achat d’un premier appartement à tout jeune couple ou célibataire de plus de 35 ans, qui dans les six dernières années n’a pas été propriétaire d’un bien. Dernièrement, la Banque Centrale d’Israël a permi à la totalité des banques une simplification des prêts immobiliers des appartement de ce type. Elles peuvent désormais prêter au-dessus de 75% de la valeur d’un bien immobilier.

Par exemple, des acheteurs voulant acheter un bien d’une valeur de 1.200.000 shekels vendu grâce au projet « mekhir lemishtaken » à 1.000.000 de shekels seulement, devront contribuer uniquement 120.000 shekels en apport personnel contrairement aux 300.000 demandés auparavant.

Jusqu’ici tout va bien ; seulement pour le mettre en place, le gouvernement a mis sur le marché un nombre considérable de terrains de ce type. Or, la hausse de l’offre de ces terrains diminue celle des terrains classiques. Depuis quelques mois, à force de se concentrer sur ces terrains à bas prix le gouvernement a pratiquement arrêté la vente d’autre terrains.

Il est certes important de penser aux jeunes couples, mais il est facilement imaginable que cela fera qu’une grande partie de la population se sentira lésée. Qu’en est-il de celui qui possède un bien mais souhaite trouver un logement plus convenable ? Pour ceux-là, les offres d’appartements diminuent, augmentant ainsi les prix.

Notons que si entre décembre 2014 et avril 2015 plus de 12.000 terrains ont été mis sur le marché, moins de 1000 l’ont été entre décembre 2015 et avril 2016. Les sociétés de constructions qui ne se tournent pas vers ce programme n’ont plus d’autres offres. Sur le marché classique, la concurrence ne fait donc qu’augmenter, et les prix avec. L’offre des terrains privés, n’augmentant pas non plus dans les endroits demandés, les propriétaires qui connaissent bien la situation augmentent les prix.

La situation est donc problématique. Le gouvernement, en voulant aider une partie de la population, semble négliger les autres. Cependant, certaines solutions pourraient être envisagées. Il pourrait continuer de permettre à plus de gens d’acquérir un appartement tout en se souciant en parallèle de multiplier les offres du reste du marché. On pourrait par exemple supposer que sur un terrain où il est possible de construire 100 appartements, la moitié pourrait être consacrée au nouveau programme tandis que l’autre s’adresserait au reste du public.

Formulaire express

Formulaire express

Cliquez ici