office@keren-nolyor-el.com

Une constante évolution du marché de l’immobilier depuis janvier 2016

Le rapport publié par Tal ELDROTI, expert immobilier gouvernemental en chef, est publié chaque trimestre et fait état des variations des prix de l’immobilier en prenant en considération des appartements seconde main ou en VEFA – Vente en État Futur d’Achèvement – de type F4 dans 16 villes israéliennes.

En ressort qu’au second trimestre 2016, l’immobilier enregistre une augmentation moyenne de 2.50 % comparativement au premier trimestre 2016 – qui lui avait enregistré une augmentation de 1.60 % par rapport au dernier trimestre 2015 – et de 8 % par rapport au second trimestre 2015.

C’est le huitième trimestre consécutif à enregistrer une augmentation d’environ 2 %, soit environ 8 % annuel.

Tel Aviv enregistre une augmentation de 4 % par rapport au trimestre précédent,  ; Ashdod connait une augmentation de 5 % pour la même période, tandis que Haifa stagne. Aucune des villes étudiées n’a enregistré de baisse.
Ville Prix moyen d’un appartement 4 pièces au 2nd trimestre 2016
en ILS
Évolution depuis premier trimestre 2016 Évolution depuis second trimestre 2015
Eilat 1,145,000 4 % 8 %
Ashdod 1,464,000 5 % 7 %
Ashkelon 1,135,000 4 % 13 %
Beer Sheva 1,064,000 1 % 9 %
Hertseliya 2,402,000 3 % 10 %
Holon 1,686,000 1 % 6 %
Haifa 1,374,000 0 % 3 %
Jerusalem 1,948,000 1 % -3 %
Kfar Saba 1,859,000 5 % 8 %
Modiin 1,879,000 2 % 10 %
Netanya 1,670,000 2 % 9 %
Petah Tikva 1,626,000 1 % 7 %
Rishon LeTsion 1,716,000 1 % 9 %
Rehovot 1,531,000 0 % 7 %
Ramleh 1,293,000 5 % 10 %
Tel Aviv 3,091,000 4 % 13 %
Moyenne 2.50 % 8 %

 

Tel Aviv et son augmentation de 4 % passe la barre fatidique des 3 millions de shekels pour les appartements de type F4, qui se vendent en moyenne 3,090,000 nis ; Bien que Eilat et Ashkelon aient également enregistré une augmentation de 4 % par rapport au précédent trimestre, le prix moyen d’un F4 est d’environ 1,135,000 nis. Hertseliya enregistre une augmentation de 3 % et un F4 s’y vend aux alentours des 2,400,000 nis.
Pour le reste des villes, les augmentations oscillent entre 1 et 2 % et le prix moyen d’un F4 y dépasse le million de shekels ; la ville la moins chère pour un F4 reste Beer Sheva, où avec ses 1 % d’augmentation un F4 s’y vend en moyenne 1,060,000 nis.
À noter que cette ville – Beer Sheva – avait enregistré l’année précédente une augmentation de 9 % pour le même trimestre, Tel Aviv et Ashkelon des augmentations de 13 %, Ramleh et Hertseliya 10 %, Netanya et Rishon Letsion 9 %.

Jérusalem est un peu atypique : bien qu’ayant enregistré une augmentation de 1.30 % par rapport au premier trimestre 2016, elle a connu une baisse de 3 % depuis le second trimestre 2015 et un F4 s’y vend actuellement en moyenne 1,940,000 nis.

Selon ELDROTI  » les prix continuent d’augmenter au cours de la dernière année et de façon régulière ; la politique de  » prix ciblé « [ndlr : appartements à 20-30 % en dessous des prix du marché destinés à un certain public et sous certaines conditions, avec un tirage au sort] menée par le ministre des Finances Moshé KAHLON ne se fait pas encore sentir pour diverses raisons : l’offre est encore trop dérisoire et en particulier dans les villes étudiées dans le cadre de mon rapport.

Par ailleurs, le nombre d’appartements disponibles fin mars 2016 est de 28,000 appartements, chiffre en légère augmentation comparativement au trimestre précédent. Enfin, pour le seul mois de juin 2016 et malgré une augmentation conséquente des taux, 5.6 milliards de shekels de prêts ont été octroyés aux ménages, soit une légère augmentation comparativement aux moyennes mensuelles observées au cours de l’année écoulée « .

Calcalist

Contact

Cliquez ici