office@keren-nolyor-el.com

Le plus grand projet de logements sociaux en Israel : construction de 70.000 logements

Il est question du plus grand projet de logements sociaux actuellement en cours d’autorisation, à savoir la construction de plus de 70,000 logements dans les 10 années à venir.

C’est le 29/07/2018 que le vaste plan de construction de logements sociaux promu par l’actuel ministre du Logement Yoav GALANT et son ministère devrait être soumis au gouvernement pour autorisation.
Le plan initial a été changé suite à différentes difficultés juridiques, mais également des oppositions de la part du ministère des Finances, si bien que la voie est dorénavant « dégagée » afin que le projet soit validé, à plus forte raison depuis que l’actuel ministre des Finances, Moshé KAHLON, a plusieurs fois rappelé qu’il soutenait ce projet.
Pour rappel, il s’agît là d’un vaste plan qui devrait amener à augmenter de façon considérable le parc immobilier des logements sociaux existants en Israël, à savoir la construction de plus de 70,000 logements sociaux au cours des 10 années à venir.

Contrairement au plan initial qui prévoyait la construction de 72,000 logements avec des étapes précises à respecter pour y arriver, le plan corrigé n’impose plus au Ministère de faire connaître ses objectifs de construction dés le début du projet, ni des étapes à respecter pour ce faire.
Le nouveau plan prévoit la constitution d’un comité interministériel qui analysera les avancées réalisées et fixera les objectifs en temps réel, afin de permettre un développement cohérent et durable de ce projet.

Ce comité étudiera entre autre différentes options pour la mise en oeuvre de ce projet, notamment l’émission d’obligations supplémentaires par la société de promotion immobilière Amidar, la mise à disposition de terres constructibles par l’ATI – Administrations des Terrains Israéliens -, l’achat d’appartements qui seront réaffectés en logements sociaux, une politique d’encouragement de construction de logements sociaux dont la propriété passera à l’État que ce soit dans le cadre de promotions régulières ou d’opérations dites de « prix ciblé ».

Ce comité sera présidé par le ministre du Logement et composé des acteurs suivants : le directeur – ou son adjoint – du Budget, le Comptable général – ou son adjoint -, le directeur du comité en charge de la Planification, le directeur de l’Administration Fiscale, le directeur en charge du renouvellement urbain, le directeur – ou son adjoint – de l’Agence d’Intégration des nouveaux immigrants, le directeur – ou son adjoint – du ministère du Travail et des Affaires Sociales.
Ce comité devra donner ses recommandations sous un délai de 60 jours et éventuellement donner ses recommandations en cas de corrections nécessaires.

À ce jour, le nerf de la guerre à savoir le financement de ce projet est encore débattu, à savoir l’émission d’obligations par une société gouvernementale, la société Amidar.

Globes

augmentation des taux d'emprunt

Taux fixe non indexé

Cliquez ici