Chargement...

La plateforme qui va rendre vos crédits moins chers !
La plateforme qui va rendre vos crédits moins chers !

Le 12/04/2019 la Banque Centrale d’Israël a lancé sa base de données de crédit, qui fournira des données financières sur les emprunteurs et les classera selon leur qualité.
Le but ? Faire baisser les taux et augmenter la concurrence.
Principale crainte : certains emprunteurs auront les plus grandes peines à se faire financer.

Le 12/04/2019 la BCI – Banque Centrale d’Israël – a lancé sa base de données de crédit dont le but est d’augmenter la concurrence sur le marché des crédits et d’améliorer les conditions d’emprunt.
Il s’agit d’une base de données regroupant toutes les informations nécessaires à établir le profil d’un emprunteur et noter sa qualité.
Lorsqu’un client sollicitera un concours bancaire, la banque vers laquelle il se sera tourné pourra avoir accès à ces informations et définir le taux d’intérêt à pratiquer à partir de ces-dernières.

À noter que depuis quelques années les banques pouvaient avoir accès à certaines informations sur le demandeur, mais uniquement des informations négatives, en se tournant vers le registre des saisies juridiques et autres assimilés.
Dans cette nouvelle base de données, les banques auront donc accès à des informations positives sur leur futur client, telle que sa qualité en tant que payeur.
Pour ce faire, seront collectées une trentaine de données sur le client, dont 90 % seront fournies par les banques, compagnies de cartes de crédit, mais également compagnies de prêts à la consommation en dehors du système bancaire, ou encore depuis le registre des saisies juridiques, ou encore la BCI.
Chacun de ces organismes aura un accès direct et continu à la base de données afin de pouvoir l’alimenter en temps réel.

Et l’enjeu est de taille !
De fait, certains organismes et en ce les banques incluses hésitaient parfois à accorder leur concours financier à certains clients faute d’informations/transparence/visibilité sur ces-derniers et ne le faisaient finalement qu’à des taux d’emprunt élevés.
Grâce à ce système, ces organismes auront plus d’informations ce qui leur permettra de mieux évaluer le risque pris et de reconsidérer les taux et conditions de leurs concours financier.
Par ailleurs, de nouveaux acteurs devraient pénétrer le secteur des prêts.

Dans les faits, comment cela se passera ?
Le prospect sollicitant un concours financier autorisera l’organisme financier à avoir accès à ses données partagées à partir de la base de données.
L’organisme en fera alors la demande en ligne puis recevra les informations et le profil de son futur client en l’espace de quelques instants.
L’information pourra être transmise de 2 façons :
– Information basique : la plateforme indiquera si elle recommande ou non le concours financier ;
– Information approfondie : la plateforme fournira notamment une étude approfondie des données, un classement du prospect en matière de risque-client ; libre ensuite à l’organisme prêteur de se baser sur ce classement ou de définir le sien à partir de ces informations.

À ce stade, la plateforme s’appuiera sur des informations collectées par les banques et compagnies de cartes de crédit depuis mai 2016 ; concernant les indicateurs négatifs sur un client, ils sont collectés depuis aout 2018.
Concernant les organismes de prêts alternatifs (non-bancaires), la collecte d’informations a débuté en avril 2019.
Ainsi, et pour peu que vous ayez eu un incident financier ayant entrainé une intervention du registre des saisies juridiques résolu en 2017 ou encore que vous ayez fini de rembourser un crédit immobilier en 2015, la base de données n’en aura pas connaissance.

Enfin, le risque principal que représente cette plateforme est que certains soient laissés pour compte : les profils les plus fragiles et ayant des antécédents recensés risqueraient de se voir refuser un concours financier ou de se le voir accordé uniquement à des taux élevés.

Ynet

Close Menu
error: Ce contenu est protégé !!