office@keren-nolyor-el.com
+33 (0)1 77 38 14 65

Baisse du coût des assurances-crédit : les astuces pour en profiter !

La baisse du coût des assurances-crédit dernièrement annoncée par le Gouverneur de l’AMF – Autorité des Marchés Financiers – pourrait faire économiser plusieurs milliers de shekels aux ménages israéliens.
Qui peut en bénéficier et comment ?

Bonne nouvelle pour la nouvelle année !
Dès janvier 2020, les assurances logement et décès, plus communément connues sous le nom  » d’assurances-crédit « , vendues par les banques dans le cadre de l’octroi d’un concours bancaire seront moins chères de 5 %.
Les nouveaux clients, mais également ceux déjà existants, pourront bénéficier de cette baisse qui devrait représenter au total pour 2020, et selon les estimations de l’AMF, la coquette somme de 80 millions de shekels.
Cette baisse devrait représenter une économie de plusieurs milliers de shekels pour un foyer israélien sur l’ensemble de la durée du prêt.
Que savoir ?
Ci-dessous un  » questions-réponses  » qui vous aidera à y voir plus clair !

Question : Dois-je obligatoirement souscrire à une police d’assurance-logement/décès ?
Réponse : Oui. La banque se garantissant par l’hypothèque du bien immobilier, ce-dernier doit impérativement être couvert par une police d’assurance-logement avec comme bénéficiaire la banque.
Afin de réduire le risque-impayé, elle demande également à ce que soit souscrite une police d’assurance-décès.
Vous n’avez toutefois pas l’obligation de souscrire à cette police d’assurance par le biais de la banque et il est recommandé de faire un tour d’horizon des offres proposées sur le Marché, aussi bien en matière de prix, que de couverture.

Q : Qui est éligible à cette réduction ?
R : À tous ceux étant passés, ou venant à passer, par la banque pour ce type d’assurances.

Q : Comment puis-je en bénéficier ?
R : L’AMF a prévu une grille tarifaire automatiquement appliquée à l’ensemble des clients, si bien qu’il est inutile pour ceux étant passer par la banque de se tourner vers la compagnie d’assurances pour en bénéficier.
Pour ceux ayant solliciter un courtier, ou s’étant tournés directement vers une compagnie d’assurances externe, il conviendra toutefois de s’assurer de l’application de la baisse.

Q : Combien puis-je espérer économiser ?
R : Jusqu’à plusieurs milliers de shekels sur l’ensemble de la durée de l’emprunt.

Q : Puis-je comparer les différentes offres sur le Marché ?
R : Oui ! L’AMF a d’ailleurs prévu un simulateur a disposition de tous permettant de comparer les tarifs et les couvertures.

Q : Est-ce que les assurances commercialisées par les banques diffèrent des autres ?
R : Dans certains cas, oui.
Une assurance-logement commercialisée par la banque ne couvre que la valeur de reconstruction de l’appartement et les dégâts des eaux, tandis qu’en dehors de la banque, cette même assurance pourra également inclure d’autres couvertures à l’instar de la couverture tierce-partie.
L’AMF arbitrera d’ailleurs dans le courant de l’année à venir s’il y a lieu ou non de comparer les assurances-crédit vendues par les banques et celles vendues en dehors.

Le 01/01/2020, Moshé BAREKET, actuel Gouverneur de l’AMF, annonçait poursuivre sa politique de réduction des coûts d’assurances initiée courant février 2019.
La réduction mise en place dès début 2020 représente une baisse de 5 % du coût de la police souscrite et sera la conséquence de la baisse de la commission de la banque.
L’AMF prévoit par la suite des réductions supplémentaires qui devraient par la suite représenter plusieurs dizaines de pour-cent, ce qui permettra de doper la concurrence dans ce secteur.
Fin 2018, 1.7 millions de logements étaient couverts par une police d’assurance, dont 22 % contractées face aux banques.
Au total, les banques ont perçu 252 millions de shekels de commissions bancaires dans le cadre des polices commercialisées.

Au sein du Bureau des courtiers en assurances l’on salue cette initiative tout en rappelant que finalement la souscription à ces polices d’assurances sert avant toute chose les intérêts des banques, car elles les couvrent en cas de défaut de paiement lié au décès de l’emprunteur notamment.
L’on rappelle également que 80 % des souscrivants privilégient la souscription par le biais d’un courtier, car les assurances-logement qu’il commercialise prévoit une clause de couverture tierce-partie.

Ynet

Comment créer sa société en Israël ?

Cliquez ici