Chargement...

Immobilier en Israël : toujours en augmentation !
Immobilier en Israël : toujours en augmentation !

Après avoir revu son mode de calcul des chiffres de l’immobilier, le BCS – Bureau Central des Statistiques – est sans appel : les prix de l’immobilier continuent d’augmenter en Israël.

En se basant sur l’ancien mode de calcul de l’indice du coût des appartements, le BCS faisait état d’une augmentation de 0.10 % pour la période janvier-février 2017 ; avec la nouvelle méthode de calcul décidée suite à un rapport pointant du doigt l’absurdité de s’appuyer sur des méthodes de calcul obsolètes, l’augmentation pour cette même période est alors de 0.50 % et de 6.30 % pour l’année 2016.
Dans sa nouvelle méthode de calcul, le BCS a décidé à raison de ne plus comptabiliser les appartements vendus dans le cadre d’opération dites de ” prix ciblé ”  [ndlr : appartements dont les prix très en deçà des prix du marché sont vendus dans le cadre d’une loterie soumise à de nombreux critères de participation] ces-derniers n’étant pas accessibles à la plupart des ménages.

Le BCS a également revu ses précédentes publications, notamment les très inquiétants chiffres de la période novembre-décembre 2016, qui faisaient état de la plus forte baisse depuis ces dernières années.
De fait, selon l’ancienne méthode de calcul, il était question d’une baisse de 1.50 % des prix de l’immobilier, baisse ramenée à 0.50 % selon la nouvelle méthode de calcul.

Concernant le nouveau mode de calcul, il a été inspiré au BCS par une commission chargée de le conseiller.
Ce-dernier lui a notamment recommandé de revoir la pondération des appartements vendus dans le cadre d’opérations dites de ” prix ciblé ” ; de fait, ces appartements ne peuvent être vendus durant les 5 années précédant leur acquisition depuis le promoteur et ne peuvent donc pas être pris en considération au même titre que des appartements normaux dans les statistiques des prix de l’immobilier.
Toutefois, ces appartements seront pris en considération normalement aux termes de cette période de 5 années, car pouvant potentiellement être mis en vente.

En parallèle, l’indice du coût de la vie est inchangé pour le mois de février 2017, alors que sa moyenne entre les mois de février 2016 et 2017 fut de 0.40 % contre 0.20 % pour l’inflation.
Pour Yonathan KATZ, analyste au sein d’un fond d’investissement israélien, ” l’indice du coût de la vie reste stable en dépit de prévisions à – 0.20 % ; la vraie surprise est cependant le coût des locations qui connait une augmentation de 1.70 % entre les mois de février 2016 et 2017, avec notamment une augmentation de 1.50 % entre janvier et février 2017 ! Par ailleurs, le secteur alimentaire connaît une augmentation de 0.30 % malgré une forte concurrence au sein du milieu agro-alimentaire conjuguée à un shekel qui se renforce face aux autres devises “.

Et de continuer sur l’immobilier ” les prix des appartements mis en vente ont augmenté de 6.30 % entre les mois de février 2016 et 2017 contre 6.60 % entre les mois de janvier 2016 et 2017, et ont connu une augmentation de 0.50 % au mois de février 2017 contre une baisse de 0.50 % le mois précédent “.
Avant de conclure au sujet de l’inflation qui selon ” nos prévisions seront quasi-nulles en 2017 sur fond de renforcement du shekel, baisse de la TVA, ralentissement de l’augmentation des salaires et une baisse du coût des énergies “.

Globes

Close Menu
error: Ce contenu est protégé !!