office@keren-nolyor-el.com

Israël : les prises d’hypothèques du mois de mars restent élevées

Les prises d’hypothèques en Mars ont totalisé 5,27 milliards de NIS, environ le même montant que la moyenne mensuelle de 2015.

La Banque Centrale d’Israël a annoncé cette semaine que les prises d’hypothèques du mois de Mars ont totalisé 5,27 milliards de NIS, environ le même montant que la moyenne mensuelle de 2015. Les hypothèques prises en taux fixe ont totalisé 1,92 NIS milliards, environ le même montant que les hypothèques à taux variable, et le reste consistait des prêts hypothécaires liés à l’inflation et / ou des devises.

Étant donné que le taux d’intérêt est actuellement à son plus bas niveau historique, et parce que les prêts hypothécaires sont pris pour de longues périodes au cours desquelles il est prévu que le taux d’intérêt augmente, on ne sait pas pourquoi une si grande partie du public contracte des prêts à taux variable. En principe, la bonne chose à faire est de payer des taux d’intérêt qui sont légèrement plus élevés sur un prêt hypothécaire à taux fixe, protégeant ainsi l’emprunteur de futures hausses de taux d’intérêt.

La grande crainte de la Banque Centrale d’Israël est que le taux d’intérêt augmente et que les dépenses que les ménages font régulièrement sur des prêts hypothécaires augmenteront constamment en raison de paiements d’intérêt plus élevés, jusqu’à ce que ceux qui sont incapables de repayer leurs prêts hypothécaires deviennent insolvables. Depuis que les prêteurs ont le droit de reprendre possession de biens immobiliers en Israël, une vague de faillites résultant de l’incapacité à effectuer les paiements de prêts hypothécaires représente un véritable scénario cauchemar pour la Banque Centrale d’Israël.

Formulaire express

Formulaire express

Cliquez ici