office@keren-nolyor-el.com

Nouveau record de volume de crédits immobiliers pour 2018 !

Selon les estimations des banques, 2018 devrait clôturer avec un volume de crédits immobiliers contractés de 60 milliards de shekels, soit une augmentation de 10 % comparativement à 2017.
Le mois de décembre étant généralement le plus fort sur ce marché, il se pourrait même que le chiffre soit revu à la hausse.

Fin novembre 2018, la BCI – Banque Centrale d’Israël – publiait les chiffres des crédits immobiliers et ses prévisions.
En ressort que vrai au 30/11/2018, le volume total des crédits immobiliers contractés était de 53.7 milliards de shekels, pour un total de 77,300 emprunts contractés.
Ainsi, et selon toutes vraisemblances, 2018 devrait conclure sur un volume global d’au moins 60 milliards de shekels.

Toutefois, certains acteurs du marché des crédits immobiliers rappellent que le mois de décembre se distingue généralement des autres avec des volumes plus important, tant en matière de nombres de dossiers qu’en matière de volume total emprunté.
De fait, au cours de ce mois les banques sont en effervescence et font en sorte de clore un maximum de dossiers du fait d’une concurrence inter-bancaire, mais également inter-agences, ceux ayant les meilleurs résultats étant récompensés par un bonus.
En ce sens, il se pourrait même que le chiffre de 60 milliards de shekels soit par la suite revu à la hausse.

Le pallier de 60 milliards de shekels est un support critique ; la dernière fois qu’il fut dépassé était en 2015.
Pour rappel, en 2015 le gouvernement décidait de rehausser la taxe d’acquisition en cas d’investissement : dès le second appartement pour un israélien, et dès le premier pour un résident étranger.
Cette nouvelle mesure a poussé ceux songeant à investir dans la pierre à se ruer sur une acquisition d’où une augmentation mécanique des emprunts bancaires qui atteignirent pratiquement les 65 milliards de shekels au cours de cette année.

2017 quant à elle clôturait sur un volume global de 53.5 milliards de shekels.
2018 devrait donc se conclure sur une augmentation de 10 % que ce soit en matière de volume global contracté, mais également en matière de nombre de dossiers.
Enfin, et selon toute vraisemblance, la tendance devrait se maintenir pour 2019, avec une augmentation des volumes notamment du fait de la part grandissante des emprunteurs sollicitant un concours bancaire dans le cadre des opérations dites de « prix ciblé » [ndlr : appartements dont les prix très en deçà des prix du marché sont vendus dans le cadre d’une loterie soumise à de nombreux critères de participation et organisée par l’État] ; de fait, ces projets arrivent au stade de la construction et les appels de fonds vont de pair avec cette avancée.
Actuellement, ces emprunteurs représentent 40 % des emprunteurs sur le Marché hypothécaire.

Ynet

augmentation des taux d'emprunt

Taux fixe non indexé

Cliquez ici