office@keren-nolyor-el.com

Bureaux : les prix grimpent et grignotent la rentabilité.

Selon un récent sondage de l’institut CBRE-Israël ayant pour thème le coût de location d’un bureau, le prix moyen du mètre carré à la location se situe aux alentours des 100 ILS à Tel Aviv mettant en lumière une augmentation annuelle de 5 %.
Une pénurie de l’offre dans ce secteur a entraîné une augmentation des prix et mécaniquement une baisse de la rentabilité passant à 6 % annuelle.

Dans les derniers résultats parus d’un sondage mené par l’institut CBRE-Israël et ayant pour thème le coût de location d’un bureau, apparaît – sans grande grande surprise – que les prix à la location de bureaux ont poursuivi leur augmentation à Tel Aviv au cours du premier trimestre 2018, atteignant pour la première fois la barre des 100 ILS/mètre carré en moyenne.

Ce sondage s’est intéressé principalement aux bureaux à Tel Aviv et sa région et met en lumière une augmentation de 2 % au cours du premier trimestre 2019 comparativement au dernier trimestre 2018, et de 5 % d’une année sur une autre.

Selon l’institut de sondage, la principale cause de cette augmentation serait l’engouement prononcé pour cette ville, notamment les groupes internationaux souhaitant avoir des bureaux en Israël à l’instar de Facebook, Google ou encore Motorola qui ont considérablement augmenté leur présence en Israël au cours des dernières années.

« Tant que le secteur de la Hi-Tech continuera de croître en Israël, nous assisterons à une augmentation de la demande en matière d’espaces de travail » analyse l’actuel PDG de CBRE-Israël, avant de reprendre « ces entreprises sont prêtes à débourser de coquettes sommes afin d’être présentes à Tel Aviv car c’est là que se trouvent les meilleurs employés en matière de Hi-Tech ».
Selon ses estimations le taux de remplissage des bureaux à Tel Aviv serait de 94 %.

Étonnant donc à la lueur de ces chiffres de constater que la rentabilité dans ce secteur est en baisse, passant de 7.20 % en moyenne en 2018, à 6.75 % au cours du premier trimestre 2019, soit une baisse de 6 %.
Selon CBRE-Israël, cette baisse de la rentabilité s’explique en raison du fait que la pénurie de bureaux disponibles à la vente à entraîner une augmentation de leurs prix.

Lorsque l’on sort des frontières de Tel Aviv, les prix restent plutôt stables avec quelques augmentations pour certaines zones.
À Hertseliya, qui arrive juste après Tel Aviv en matière de prix à la location, le prix moyen se maintient à 86 ILS/mètre carré en moyenne ; il en va de même à Ramat Gan avec un prix moyen au mètre carré de 82 ILS.
Pour Petah Tikva, le prix stagne à 57 ILS ILS/mètre carré en moyenne, tandis que Raanana et Rehovot connaissent une augmentation de 2 % passant respectivement à 61 et 54 ILS.

De fait, le centre d’affaires de Raanana continue de se développer attirant de plus en plus d’entreprises issues du secteur Hi-Tech ; l’on y retrouve certains grands noms tels que Amdocs, ou encore SAP, HP et Nice.

À Tel Aviv, les endroits les plus en vue sont Sarona, avec un prix moyen de 110 ILS/mètre carré : sur 119,000 mètres de bureaux y en été construits, 110 sont déjà occupés.

À noter que dans le cadre de ce sondage, BCRE ne s’est intéressés qu’aux ensembles de bureaux gérés par une seule et même entité et non aux petits bureaux dont les prix oscillent au gré de la situation économique de leur propriétaire et vers lesquels les grandes entreprises ne se dirigeront pas.
Elles préféreront en effet des bureaux gérés par une entité leur proposant des formules « all-inclusive » tels que We Work, Mindspace ou encore Regus ; ces-derniers gèrent d’ailleurs des surfaces occupées à 70 % par des start-ups et autres sociétés issus du secteur Hi-Tech.

En 2019, 50,000 mètres carrés de bureaux supplémentaires devraient être proposés dans des espaces de co-working.

Calcalist

création de société

Les avantages dans la création d’une société en Israel

Cliquez ici