Chargement...

Immobilier : augmentation de 6 % des ventes pour le 1er trimestre 2016.
Immobilier : augmentation de 6 % des ventes pour le 1er trimestre 2016.

Les résultats de l’enquête menée par l’économiste général du Ministère des Finances – secteur immobilier sont sans appel : le 1er trimestre 2016 enregistre un record de ventes comparativement au dernier trimestre 2015 pour les régions Centre et Hadera.

À Rosh Hayn, la politique du prix ciblé pousse les jeunes couples à l’acquisition immobilière [ndlr : cette politique permet aux primo-accédents ou aux acquéreurs d’une nouvelle résidence principale de faire l’acquisition d’un appartement dans le cadre d’une promotion immobilière avec des réductions de 20 % par rapport aux prix du marché].
Les ventes d’appartements par les investisseurs [ndlr : particuliers possédant plus d’un appartement] sont en augmentation.

Selon cette même enquête, 30,000 appartements ont été acquis au cours du 1er trimestre 2016, soit une augmentation de 6 % par rapport au trimestre précédent (dernier trimestre 2015), mais une baisse de 6 % comparativement au 1er trimestre 2015.
De l’analyse de ces données en ressort que ces résultats sont influencés par la mise en vente d’appartements par les investisseurs  » pour ce qui est de l’offre (qu’elle soit du côté des promoteurs comme de celui des investisseurs), l’augmentation a été premièrement influencée par les mises en ventes par des investisseurs, et dans une moindre mesure, et essentiellement à Rosh Hayn et dans la région Centre, par les promoteurs, dans le cadre de la politique du prix ciblé.
À noter que les ventes d’appartements de PàP, et dont les vendeurs cherchent simplement à changer de résidence principale, sont en baisse.

Quant à la baisse comparativement au premier trimestre 2015,  » elle s’explique notamment par une baisse de 30 % des acquisitions faites par les investisseurs ; cette baisse a été atténuée par la politique du prix ciblé ayant ramené les jeunes couples sur le devant de la scène notamment à Rosh Hayn et dans le Centre, mais aussi un vaste projet immobilier s’adressant aux populations orthodoxes à Tibériade « .

Quant aux ventes effectuées par des investisseurs, elles ont augmenté de 36 %, soit 6,000 logements, depuis le dernier trimestre 2015 ; c’est la plus forte augmentation depuis le dernier trimestre 2013 :  » il faut rappeler qu’au cours de ce trimestre, un nombre important de ventes avaient été enregistrées du fait de l’entrée en vigueur d’un impôt sur la plus-value dès janvier 2014 pour les investisseurs  ».

La région Hadera/Pardes Hanna Karkur/H’arish est en tête de ces ventes , avec 90 % des ventes effectuées par des investisseurs, chiffre inégalé depuis 2010. L’offre et les ventes furent équitablement réparties sur ces 3 villes. Ce chiffre s’explique par l’engouement des promoteurs pour cette région, conjugué à des opérations gouvernementales pour favoriser l’accès à la propriété foncière, d’où des prix bas.
Pour la région Centre, c’est Holon qui enregistre la part la plus importante des ventes effectuées par des investisseurs, soit 17 % ; la majorité des ventes effectuées par les investisseurs le furent à la lisière d’un quartier pour lequel est prévu un grand projet immobilier – plus de 500 logements – mais à ce jour aucun permis n’a été délivré.
Enfin, dans cette ville ainsi que le reste de la région Centre, seuls 870 logements ont été acquis par des investisseurs.

Avec 12,400 logements acquis et essentiellement dans le cadre de la politique du prix ciblé, les primo-accédants représentent 41.80 % de la globalité des acquisitions effectuées, soit une baisse de 1 % par rapport au trimestre précédent, mais une augmentation de 8 % par rapport au premier trimestre 2015.
La politique du prix ciblé essentiellement pratiquée à Rosh Hayn, permet à cette ville de représenter à elle seule 24 % des acquisitions faites par les primo-accédents dans la région Centre, avec une augmentation de 11 % par rapport au dernier trimestre 2015 – augmentation record pour ces dernières années.

Il en va de même pour les acquéreurs d’une nouvelle résidence principale, qui bénéficiant également de la politique du prix ciblé, ont investi des villes telles que Rosh Hayn, en défaveur de Natseret et Haifa notamment ; cette frange des acquéreurs a connu une augmentation de 7 % au cours du premier trimestre 2016.
Toutefois, les ventes effectuées par les promoteurs dans cette même ville et ne participant pas à la politique du prix ciblé ont baissé de 20 % pour les primo-accédants.
Autre baisse de 30 % enregistrée à Rehovot, qui s’explique notamment des projets et politiques d’accès à la propriété foncière mis en place à Rishon LeTsyon et sa périphérie.

Sur l’ensemble du territoire les ventes de promoteurs à particuliers représentent 20,500 logements, augmentation de 6 % par rapport au trimestre précédent (dernier trimestre 2015), mais une baisse de 6 % comparativement au 1er trimestre 2015 qui s’explique par l’augmentation de 36 % des ventes effectuées par des investisseurs.
27 % des ventes effectuées par des investisseurs le furent à d’autres investisseurs, soit une baisse de 19 % par rapport au 1er trimestre 2015. Seule Tibériade connaît une augmentation pour cette donnée.

Globes

Close Menu
error: Ce contenu est protégé !!