Chargement...

Nouveau record absolu des crédits immobiliers en juin ; jusqu’à quand ?
Nouveau record absolu des crédits immobiliers en juin ; jusqu’à quand ?

Nouveau record en matière de financements en juin 2021.
Il s’agit du plus gros volume de crédits immobiliers jamais décaissé au cours d’un même mois à savoir 11.6 milliards de shekels ; 20 % de plus que le précédent record enregistré.

La cause ? Une http://credit-immobilier-en-israel.com/paul-carrick-brunson-dating-advice/ catalysée par une ruée sur les appartements….provoquée par une augmentation des prix.

Le 11 juillet dernier, la BCI – Banque Centrale d’Israël – a publié les derniers chiffres faisant état du marché des crédits immobiliers au cours du mois de juin 2021…Il s’agit du plus gros volume de crédits immobiliers jamais décaissé au cours d’un même mois à savoir 11.6 milliards de shekels.

Le marché israélien est depuis plusieurs mois déjà le théâtre d’une évolution continue des volumes de crédits décaissés, chaque mois étant témoin d’un http://credit-immobilier-en-israel.com/how-often-should-you-talk-to-a-guy-youre-dating/.

Tandis qu’en mai, également mois d’un nouveau record, ce volume atteignait les 9.5 milliards de shekels, ce chiffre est en augmentation de 20 % en juin avec un total de crédits octroyés de 11.6 milliards de shekels.

Pour bien prendre conscience de l’importance de ce chiffre, il convient de le mettre en perspectives en le comparant à celui de février 2020, juste avant l’entrée dans la crise de Covid-19 ; l’on est pratiquement du simple au double.

Pis, comparé à juin 2011, peu avant que les israéliens ne sortent dans la rue pour se plaindre du coût de la Vie, le volume des concours bancaires décaissés en juin 2021 lui est près de quatre fois supérieur !

Mais en quoi ces statistiques sont elles importantes et que nous apprennent-elles sur l’état du marché de l’Immobilier en Israël ?

Elles sont intéressantes, car elles permettent d’apprécier l’état du marché de l’Immobilier ; de fait, le montant du financement sollicité est directement corrélé au prix à l’achat.
Et ces augmentations mois après mois ne sont pas anodines : les prix de l’Immobilier ont augmenté en moyenne de 5.60 % au cours du premier semestre 2021, tandis que l’indice du coût de la Construction a augmenté de 2.80 %.

La fin des opérations dites de prix ciblé [appartements dont les prix très en deçà des prix du marché sont vendus dans le cadre d’une loterie soumise à de nombreux critères de participation et organisée par l’État] a plongé les ménages israéliens dans l’incertitude quant aux intentions gouvernementales en matière de politique du Logement.

Cette dernière conjuguée au manque de stabilité du Gouvernement et tout particulièrement celui du ministère du Logement (rappelons la succession de démissions et prises de fonctions de l’ancien ministre du Logement Yaakov Litzman) ont parfait de convaincre les ménages que rien ne serait entrepris sur le plan du Logement.

Et la réaction ne s’est pas faite attendre : une ruée sur l’Immobilier avant que les prix ne flambent…ce qui en a provoqué la flambée !

Les chiffres confirment d’ailleurs cette tendance avec une augmentation constante des volumes décaissés depuis octobre 2020 :

  • Octobre 2020 : 6.151 milliards de shekels décaissés ;
  • Novembre 2020 : 7.117 ;
  • Décembre 2020 : 8.271 ;
  • Janvier 2021 : 6.440 ;
  • Février 2021 : 7.263 ;
  • Mars 2021 : 8.624 ;
  • Avril 2021 : 8.323 ;
  • Mai 2021 : 9.473.

Pour comparaison, de janvier 2020 à septembre 2020 inclus, les volumes de financements octroyés ont oscillé entre 5.2 et 6.7 milliards de shekels.

Close Menu
error: Ce contenu est protégé !!