Chargement...

L’augmentation de la taxe d’acquisition a eu très peu d’effet sur le marché Immobilier
L’augmentation de la taxe d’acquisition a eu très peu d’effet sur le marché Immobilier

À la fin novembre 2021, la taxe d’acquisition pour les investisseurs était rehaussée. Depuis, 5,000 appartements sur plans ont été vendus chaque mois ; des chiffres similaires à ceux d’avant augmentation de la taxe d’acquisition.

En février 2022, l’État enregistrait un excédent budgétaire de 4 milliards de shekels et ce principalement en raison de recettes fiscales inattendues, principalement perçues dans le cadre d’opérations immobilières.

Selon les chiffres publiés par le BCS – Bureau Central des Statistiques – le 12/04/2022, 5,065 VEFA – Vente en État Futur d’Achèvement -, ou appartements sur plans, ont été vendus au cours du mois de février 2022.

Un chiffre exceptionnel ? Non ; il s’inscrit dans la continuité de ceux des mois de décembre 2021 et janvier 2022.

En novembre 2021, un record historique de ventes avait été établi avec la vente de 6,155 VEFA ; ce pic est notamment à imputer à l’entrée en vigueur à venir d’une augmentation de la taxe d’acquisition pour les investisseurs, passant de 5 à 8 % pour le premier palier.

Depuis le 28/11/2021, date d’entrée en vigueur de ladite mesure, l’on ressent une très légère accalmie sur le marché de l’Immobilier, avec environ 15,600 appartements vendus sur plans au cours des trois mois ayant suivi l’augmentation.

Accalmie ? Seulement par rapport au mois de novembre 2021 !

De fait, ces chiffres sont similaires à ceux des trois mois précédents l’entrée en vigueur de la mesure et lorsque l’on compare février 2022 à février 2021, l’on observe une augmentation de plus de 30 % du nombre de ventes.

Il convient de noter que ces chiffres ne sont pas surprenants au regard des recettes fiscales dont fait état l’administration Fiscale au cours des derniers mois, notamment dans le secteur immobilier, recettes qui ont conduit à une réduction significative du déficit budgétaire et des prévisions en termes de réduction de la dette de l’État.

Sur une base annuelle, à savoir la période mars 2021 – février 2022, il s’agit d’une augmentation de 39 % de vente de logements neufs, avec 58,997 VEFA vendus, contre 42,304 l’année précédente (mars 2020 – février 2021).

Début 2022 ont été publiés les chiffres pour l’ensemble de l’année 2021, chiffres qui font état de 56,061 VEFA vendus au cours de l’année 2021, soit une augmentation de pas moins de 37 % par rapport à 2020.

Accessoirement, il s’agit également du nombre le plus élevé depuis que le BCS à entrepris la collecte de ces données en 2004.

Les principales villes en termes de ventes de VEFA se trouvaient toutes dans le centre du pays, à savoir :

Tel Aviv (1,042 ventes) ;
Bat Yam (869 ventes) ;
Jérusalem (853 ventes) ;
Ashkelon (843 ventes) ;
Netanya (777 ventes) ;
Rishon Lezion (718 ventes) ;
Ramat Gan (510 ventes) ;
Beit Shemesh (505 ventes).

Environ 23.80 % de la Demande porte sur la région Centre et environ 22.30 % pour Tel Aviv et sa région, contre 11.20 % à Haïfa et 10.50 % pour la capitale, Jérusalem.

Enfin, fin février 2022, 45,610 VEFA étaient disponibles à la vente.

Close Menu
error: Ce contenu est protégé !!